Les unes !

> Les nuits d’été

François DumontDe nombreux jeunes artistes, dont plusieurs sont d’origine toulousaine, sont à l’affiche de la quatorzième édition du festival “Toulouse d’Été” qui propose notamment une riche programmation de musique classique.

Lire plus

> Les souffrances de Pippo

Pippo Delbono_La NottePippo Delbono présente “La Notte” et “Amore e carne” au Théâtre national de Toulouse, et ses films sont projetés à la Cinémathèque de Toulouse.

Lire plus

> Le chambriste

Adam LaloumAdam Laloum se produit avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse à la Halle aux Grains de Toulouse et au Dôme d’Auch, et avec la violoniste Mi-Sa Yang au Théâtre Garonne.

Lire plus

> Don Quichotte de la Pampa

L'Ombre de Venceslao - J. Lavelli © Laurent GuizardOpéra composé par Martin Matalon et mis en scène par Jorge Lavelli, d’après Copi, “L’Ombre de Venceslao” est à l’affiche du Théâtre du Capitole.

Lire plus

> Le bon disque d’ici

JQT El Comunero> EL COMUNERO

“Son de la barricada”

(Tu Veux Qu’on en Parle ? Productions/L’Autre Distribution)

On aime à suivre l’aventure de Thomas Jimenez, chanteur-guitariste toulousain qui s’est piqué de rendre hommage à la mémoire de son grand-père et, par là même, faire perdurer l’histoire de ces (im)migrants espagnols qui fuirent la dictature… c’était un autre siècle, et pourtant c’est encore frais dans les mémoires de générations dans les veines desquelles coule du sang de révolutionnaires, d’anarchistes, de libertaires, de contestataires… La mémoire chez El Comunero est donc vive et ce “Son de la barricada” sonne comme la B.O. d’une vie d’enragé. Et c’est avec ses compagnons des Hurlements d’Léo, d’Anakronic, d’Electric Geisha… — tous des instrumentistes hors pair — que Thomas poursuit ce chemin entamé il y a presque dix ans, et nous propose aujourd’hui ce troisième opus remuant et énergique. Un disque qui tire dans tous les sens, du flamenco au punk, de la chanson au rock latino… dans une fusion mélodique et harmonique explosive (qu’elles sont bonnes ces guitares furieuses sur “El pueblo unido jamás será vencido” et sur “Son de la barricada”… et qu’il est beau ce “La Partida” instrumental!). En ces temps politiquement torturés, ce “Son de la barricada” tombe comme un rappel de vaccin : mieux vaut prévenir que guérir… disaient les anciens!

> Éric “Antonio” Roméra

• Sortie le 31 mars, plus d’infos : www.elcomunero.fr

• En concert pour fêter la sortie du disque le samedi 1er avril, 21h00, au Taquin (23, rue des Amidonniers à Toulouse, 05 61 21 98 18)

Retour haut de page